La salade est un terme générique qui désigne divers sorte de légumes-feuilles. Les espèces les plus connues sont les chicorées, les laitues, le cresson, la mâche et la roquette.

La salade est vieille comme le monde avec des représentations datant de 4500 ans avant JC sur des tombes égyptiennes. Ces derniers considéraient la laitue comme un aphrodisiaque efficace, au contraire des Romains et des Grecs qui la consommaient pour ses vertus soporifiques. Les Romains étaient très friands de  laitue et l’utilisaient pour “préparer l’estomac aux prouesses gastronomiques”. Les chimistes s’accordent aujourd’hui pour dire que les laitues contiennent une substance hypnotique et la consommation de salade est donc recommandée aux insomniaques !

Le bassin méditerranéen en est le berceau et selon la légende, la salade aurait été introduite en France en 1389 a partir d’Avignon, alors cite papale. Son développement mondial s’est poursuivi aux grés des migrations européennes.

La laitue fait partie des légumes les plus consommes en France, avec environ 6 kg par an par habitant.

D’un point de vue nutritionnel, la laitue a un faible apport énergétique, avec 13 kcal aux 100 grs et procure une impression de satiété. Elle est riche en vitamines et minéraux. La meilleure salade est bien évidemment celle qui vient du potager (pour ne pas dire du panier de piou piou) et mieux vaut la consommer rapidement après l’achat. La salade ne supporte pas la congélation mais peut se conserver quelques jours au frigo, a condition de l’avoir lavée (avec un filet de vinaigre dans l’eau de rinçage) et essorée avant.
La diversité des variétés de salades apporte une immense palette de goûts et d’arômes aux papilles. Acides, amères, sucrées, douces, croquantes les salades ont du goût. En salade seule ou composée, en accompagnement de plats, en décoration ou en ornement, la salade peut aussi se déguster cuite.

En tout cas, la salade est toujours à la mode …